Lipocal™  - Calcium microencapsulé

Lipocal™ - Calcium microencapsulé

Santé cognitive, musculaire et osseuse

Lipocal est une source micro-encapsulée et micronisée de calcium. Cet ingrédient est d’origine non-animale et convient aux végétariens.

Lipocal est disponible en France et au Benelux.

Lipocal contient 36% de calcium sous forme de phosphate tricalcique et également 18% de phosphore.

Les principales caractéristiques du Lipocal sont les suivantes :

  • Sa teneur en calcium est élevée.
  • Cet ingrédient convient aux végétariens.
  • Il est facilement dispersible dans l’eau, facile à mettre en œuvre et à incorporer.

Lipocal™ : une source de calcium non-animale

Le calcium est un nutriment indispensable à la vie. Il est impliqué dans de nombreuses fonctions métaboliques telles que la fonction osseuse, musculaire, sanguine, digestive ou encore neurologique.

Lipocal™ est une source de calcium à fort intérêt nutritionnel. En effet, en plus d’être hautement dispersible, cet ingrédient micronisé d’origine non-animale est adapté à la cible vegan et aux personnes intolérantes au lactose [1].

Si les produits laitiers sont considérés comme la principale source de calcium alimentaire (environ 70%), les apports totaux en calcium peuvent cependant demeurer insuffisants. Pour compenser ce manque, la plupart des produits alimentaires nécessitent un enrichissement en calcium via un ingrédient adapté à toutes les cibles de consommateurs [1].

Lipocal™ peut donc venir enrichir des denrées alimentaires ou être utilisé pour la formulation de compléments alimentaires.

Effet d’une carence en calcium sur la santé

Le calcium est un minéral essentiel à la croissance et à la maturation normale des individus, en plus de permettre le maintien de l’homéostasie globale. [3] Le calcium est retrouvé sous deux formes au sein de l’organisme :

  • La forme de réserve (99% du calcium contenu dans le corps humain). A l’intérieur des os, le calcium est stocké sous forme d’hydroxyapatite [Ca3(PO4)2(OH)2] où il contribue directement à la force et à la flexibilité du squelette [3].
  • La forme circulante (1% du calcium contenu dans le corps humain). Le calcium est contenu dans le sang, les muscles et d’autres tissus, où il contribue à de nombreuses fonctions vitales.

Lorsque les apports en calcium sont insuffisants pour maintenir le niveau de calcium circulant, l’organisme mobilise la structure osseuse [2]. Cela a pour effet d’augmenter la résorption osseuse conduisant à une ostéomalacie (décalcification du squelette) puis, à un stade plus avancé, à une ostéoporose [1;4]. Des apports en calcium trop faibles sont également associés à un risque plus élevé de cancer colorectal, d’hypertension chez l’adulte et de croissance anormale chez l’enfant [1].

Ainsi, les carences en calcium affectent principalement la santé osseuse (ostéoporose, croissance ralentie) mais sont également impliquées dans le développement de pathologies annexes.

Le calcium, déterminant de la santé osseuse

Le calcium a un rôle déterminant dans la fonction osseuse. Il existe deux types de cellules au sein des os : les ostéoblastes, responsables de la formation des os, et les ostéoclastes, responsables de leur résorption. La formation osseuse est initiée grâce aux ostéoblastes par la création d’une matrice de fibres de collagène et de protéines, suivie d’une minéralisation avec du calcium et du phosphore sous forme d’hydroxyapatite [3].

Les ostéoblastes et les ostéoclastes, par leur action, déterminent ainsi le statut en calcium osseux des individus [3]. Mais les cellules osseuses sont elles-mêmes directement soumises à un facteur important : l’âge de l’individu.

Importance du calcium chez les seniors et les femmes

L’une des pathologies les plus répandues chez les seniors et liée au statut osseux est l’ostéoporose. L’ostéoporose est définie comme une maladie osseuse qui associe à la fois une diminution de la densité de l’os et des modifications de sa microarchitecture [5]. Son incidence chez les seniors peut être expliquée par différents facteurs.

Tout d’abord, passé un certain âge, le statut osseux tend à se dégrader naturellement. En effet, de la naissance jusqu’à 30 ans, la tendance est en faveur des ostéoblastes, c’est-à-dire que l’accrétion dépasse la résorption osseuse. Mais après cet âge, la balance s’inverse, ce qui peut conduire à une perte osseuse [2].

De plus, ce phénomène est combiné à une diminution de l’absorption du calcium alimentaire par le système digestif chez les personnes âgées de 70 ans et plus, ce qui nécessite une augmentation des apports en calcium afin de maintenir le statut osseux [3]. Ainsi, selon l’EFSA, les apports en calcium conseillés pour les personnes âgées de plus de 70 ans sont fixés à 1200 mg par jour [6].

L’ostéoporose est également connue pour toucher en particulier les femmes. En effet, les cellules osseuses sont sensibles à l’action de certaines hormones et plus particulièrement les œstrogènes. Ces dernières ont un rôle stimulant sur les ostéoblastes et un rôle inhibiteur sur les ostéoclastes [3]. Lors de la ménopause, la production d’œstrogènes chute et avec elle, l’effet protecteur des hormones sur la structure osseuse [2]. C’est pourquoi les apports conseillés en calcium sont supérieurs de 200 mg chez les femmes âgées de 51 à 70 ans par rapport aux hommes du même âge (1200 mg par jour contre 1000 mg) [6].

Lipocal™ peut donc être utilisé pour supplémenter en calcium les produits alimentaires destinés aux seniors et plus particulièrement aux femmes.

Senior Couple Walking Through Sand Dunes On Winter Beach

Importance du calcium chez les enfants et les adolescents

Si des apports en calcium sont indispensables chez les seniors, ils le sont tout autant chez les enfants et les adolescents afin de prévenir l’apparition d’une ostéoporose. En effet, lors de la puberté, les individus atteignent ce que l’on appelle le pic de masse osseuse. Ce pic correspond à l’âge où la masse osseuse est maximale : après ce stade, le statut osseux régresse jusqu’à la fin de la vie [3].

Pour prévenir l’apparition de maladies osseuses telles que l’ostéoporose, il est indispensable de maintenir des apports en calcium durant l’enfance et la puberté afin de maximiser l’accrétion osseuse [2]. Ainsi, l’apport en calcium quotidien doit être de 1100 mg chez les 10-13 ans et de 1200 mg chez les 13-19 ans (filles et garçons) afin d’assurer une croissance osseuse maximale [3,6].

Lipocal™ peut ainsi être utilisé pour supplémenter en calcium les produits destinés à l’alimentation des enfants et des adolescents.

Santé osseuse Lipocal adolescents

Le Lipocal est autorisé dans :

  • Les aliments : conformément au règlement (CE) n° 1925/2006 concernant l’adjonction de vitamines et de minéraux et de certaines autres substances aux denrées alimentaires;
  • Les compléments alimentaires autorisés par la directive 2002/46/CE sur le rapprochement des législations des États membres concernant les compléments alimentaires ;
  • Les aliments destinés à une alimentation particulière: conformément au règlement (CE) n° 953/2009 relatif aux substances qui peuvent être ajoutées dans un but nutritionnel spécifique dans les aliments destinés à une alimentation particulière;
  • Les préparations pour nourrissons comme autorisé par la directive 2006/141/CE sur les préparations pour nourrissons et les préparations de suite et modifiant la directive 1999/21/CE;
  • Les céréales et aliments pour bébés tel que permis par la directive 2006/125/CE de la Commission sur les aliments à base de céréales et les aliments pour bébés destinés aux nourrissons et aux jeunes enfants.

Selon le règlement (UE) n°1169/2011 (Annexe XIII) concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires, les quantités significatives de calcium sont les suivantes :

  • 15 % des valeurs nutritionnelles de référence (VNR) par 100 g ou 100 ml dans le cas des produits autres que les boissons,
  • 7,5 % des VNR par 100 ml dans le cas des boissons,
  • 15 % des VNR visées par portion si l’emballage ne contient qu’une seule portion.

Le Lipocal est disponible sous forme de poudre.

La VRN pour le calcium est de 800 mg par jour en Europe.

Le Lipocal peut facilement être incorporé dans une variété d’applications alimentaires comme dans le lait et les produits laitiers, les formules infantiles, les produits à base de soja, les produits de boulangerie, les boissons, les compléments alimentaires, etc.

Il peut également être utilisé pour enrichir les produits alimentaires destinés aux consommateurs allergiques, intolérants ou ne consommant pas suffisamment de produits laitiers.

Allégations nutritionnelles

D’après le règlement (CE) N°1924/2006 du Parlement Européen et du Conseil du 20 décembre 2006, concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires, un aliment et/ou une boisson enrichi(e) en calcium peut être étiqueté(e) :

  • « Source de calcium » si le produit contient au moins la quantité significative [au moins 15% de l’apport journalier recommandé (AJR) en calcium]
  • « Riche en calcium » si le produit contient au moins deux fois la teneur requise pour l’allégation « source de » c’est-à-dire au moins 30% de l’AJR en calcium.

Allégations de santé

D’après le règlement (UE) N°432/2012 de la Commission du 16 mai 2012, le calcium possède plusieurs allégations santé autorisées :

  • « Le calcium contribue à une coagulation sanguine normale »
  • « Le calcium contribue à un métabolisme énergétique normal »
  • « Le calcium contribue à une fonction musculaire normale »
  • « Le calcium contribue à une neurotransmission normale »
  • « Le calcium contribue au fonctionnement normal des enzymes digestives »
  • « Le calcium joue un rôle dans les processus de division et de spécialisation cellulaires »
  • « Le calcium est nécessaire au maintien d’une ossature normale »
  • « Le calcium est nécessaire au maintien d’une dentition normale »

L’allégation ne peut être utilisée que pour une denrée alimentaire qui est au moins une source de calcium au sens de l’allégation SOURCE DE [NOM DES VITAMINES] ET/OU [NOM DES MINÉRAUX] définie dans l’annexe du règlement (CE) no 1924/2006.