pevesa

PEVESA Les protéines de riz et les Hydrolysats de protéines de riz

Pevesa fabrique des protéines de riz et des hydrolysats de protéines de riz destinés aux produits à haute teneur en protéines utilisés dans la nutrition sportive, la gestion du poids et la nourriture pour enfants. Les protéines de riz et leurs hydrolysats ne sont pas allergènes et leur profil en acides aminés est similaire à celui du lait.
Une sélection rigoureuse des matières premières et une nouvelle technique de décontamination brevetée permettent à Pevesa de vendre des hydrolysats de protéines de riz à très faible teneur en métaux lourds et donc adaptés aux préparations pour nourrissons.
Des protéines de riz certifiées biologiques et des hydrolysats de protéines de riz sont également disponibles. 
Les protéines de riz et les hydrolysats de protéines de riz sont disponibles en France et au Benelux.

Description

Les protéines de riz sont un coproduit de l’amidonnerie du riz. Elles sont généralement concentrées jusqu’à 80% de protéines sur matière sèche. Elles ne contiennent pas de gluten et sont non-allergènes.  Ce sont les principales raisons pour lesquelles on les retrouve dans les formules infantiles ou en nutrition sportive.

Les hydrolysats de protéines de riz présentent une excellente digestibilité, une bonne solubilité dans l’eau et une faible amertume.

Pevesa sélectionne rigoureusement ses ingrédients bruts et dispose d’une technique de décontamination brevetée, offrant ainsi aux fabricants de préparations pour nourrissons une source d’hydrolysats de protéines de riz contenant moins de 0,05 ppm de cadmium.

Bénéfices nutritionnels et de sante

Les hydrolysats de protéines sont plus facilement assimilables par l’organisme que les protéines grâce à la taille réduite des peptides.

Les hydrolysats pour l’alimentation infantile.

Une étude randomisée a été réalisée en 2010 sur les effets des hydrolysats de protéine de riz chez des nourrissons allergiques aux protéines de lait de vache (46 garçons et 46 filles, âgés en moyenne de 4,3 mois). Cette étude avait pour but de comparer la tolérance clinique de nourrissons aux hydrolysats de protéine de riz. Il a été démontré que 90% des patients allergiques au lait de vache ont toléré les hydrolysats de protéine de riz.  (Reche M, 2010).

Une seconde étude réalisée sur la sapidité de différente formule utilisée pour les nourrissons allergiques a montré que les hydrolysats de protéine de riz avaient les meilleures notes gustatives notamment par rapport à d’autres hydrolysats. (Pedrosa M, 2006).

Proteine riz

Les protéines de riz : Un système immunitaire renforcé pour les sportifs

La pratique d’exercices intenses et prolongés a des effets transitoires, mais significatifs, sur le système immunitaire en favorisant les infections des voies aériennes supérieures : exposition aux rigueurs du climat, shunt du filtre nasal, stress de la compétition, etc… (Gleeson, 2007 ; Nieman, 1994).

La glutamine est un nutriment qui présente un effet direct sur la réponse immunitaire en augmentant la prolifération des lymphocytes. La diminution de cet acide aminé a été observée lors d’efforts intenses et prolongés car les cellules immunitaires utilisent la glutamine comme source d’énergie ; la disponibilité de cet acide aminé dans le sang est donc indispensable. La glutamine est stockée dans des tissus musculaires et libérée lors de l’effort sportif ou du stress subit par l’organisme.

De nombreuses études ont montré qu’un enrichissement de l’alimentation en acide glutamique induit son augmentation plasmatique et entraine une diminution des atteintes des voies respiratoires grâce à son action sur le système immunitaire. (Bassit et al., 2000).

 

Les protéines de riz : Amélioration de la vasodilatation

Le monoxyde d’azote est le principal vasodilatateur produit au niveau de l’endothélium vasculaire. Il possède des propriétés vasomotrices.  Sa synthèse s’effectue à partir de la L-arginine grâce à l’enzyme oxyde nitrique synthase (eNOS).

Si l’organisme présente une carence en arginine, l’eNOS forme préférentiellement des anions superoxyde qui sont des Espèces réactives de l’oxygène (ROS). Les ROS sont des molécules instables susceptibles de réagir immédiatement avec des composants cellulaires (ADN, Lipides, Glucides…) Un déficit en arginine favorise donc le stress oxydatif.

Une augmentation de la production de monoxyde d’azote permet d’améliorer certaines fonctions de l’organisme comme par exemple la vasodilatation. Ainsi une supplémentation en arginine est décrite comme favorable  (Clarkson et al. 1996), « chez les sujet sain, à risque ou malade, un apport massif d’arginine augmente la production de monoxyde d’azote en améliorant des fonctions telles que : la dilatation des artères, la résistance … etc (Preli et al. 1999).

L’arginine est bénéfique pour les athlètes, elle permet la synthèse endogène du monoxyde d’azote ; vasodilatateur puissant.

La L-arginine possède quant à elle, la capacité d’améliorer la cicatrisation en jouant sur la synthèse de collagène.

Les protéines de riz pour la détoxification de l’azote

Le cycle de l’urée est la seule voie métabolique capable d’éliminer les excès d’azote de l’organisme. Il se déroule principalement dans le foie et permet la conversion de l’ammoniac (issu de protéines exogènes ou endogène) en urée ; il fonctionne en lien avec deux compartiments des hépatocytes : le cytosol et la mitochondrie. (Joshua L. Deignan, 2007)

Lors d’un repas protéique ou suite à la dégradation de protéines, il est nécessaire d’éliminer l’excès d’ammonium. La glutamine permet le transfert de l’ammoniac sous une forme neutre depuis les différents organes vers le foie. L’ammonium (NH4+) va être transformé en carbamyl-phosphate grâce à la carbamyl phosphate synthétase I (CPS I). Pour fonctionner cette dernière doit être activée par la N-acétylglutamate synthase, qui elle-même est activée par l’arginine. «Ainsi, suite à une augmentation du contenu cellulaire en N-acétylglutamate, l’activité CPS I est augmentée, ce qui permet d’augmenter l’efficacité de la conversion de l’ammonium en urée » explique l’AFSSA dans son rapport « Apport en protéines : consommation, qualité, besoins et recommandations » de 2007.

Au niveau du cytosol des entérocytes, l’arginine est convertie en ornithine et en urée par l’intermédiaire de l’arginase. Il est donc important d’avoir un apport en arginine et en glutamine suffisant, car ces acides aminés non essentiels jouent un rôle primordial dans le cycle de l’urée.

Information sur la réglementation

Afin de répondre à la nouvelle réglementation de 2014 qui modifie le taux maximal de cadmium dans les aliments infantiles. Le réglement (UE) n°488/2014 qui modifie le règlement n°1881/2006 : maximum de 0.01ppm de cadmium.

Pevesa a appliqué :

  1. une politique de sélection des lots de matière première.
  2. une technologie de décontamination qui a fait l’objet d’un dépôt de brevet.

Les ingrédients de Pevesa sont également certifiés kasher

rice

Propriétés technologiques et formulation

Propriétés fonctionnelles 

Les protéines de riz et les hydrolysats de protéines de riz ont de nombreuses propriétés :

  • La solubilité: les peptides sont nettement plus solubles notamment en condition acide (jus de fruits). Ils jouent un rôle essentiel dans l’enrichissement en protéines des boissons non alcoolisées ou dans les boissons à base de jus.
  • La stabilité thermique: les hydrolyses enzymatiques permettent d’obtenir une solution de peptide parfaitement stable à haute température (absence de précipitation).
  • Des propriétés organoleptiques: ils peuvent présenter une certaine amertume
Proteine de riz poudre

Allégations nutritionnelles et de santé

Plusieurs allégations peuvent être utilisées pour notre produit en lien avec les protéines :

  • « les protéines contribuent à augmenter la masse musculaire »
  • « les protéines contribuent au maintien de la masse musculaire »
  • « les protéines contribuent au maintien d’une ossature normale »

« L’allégation ne peut être utilisée que pour une denrée alimentaire qui est au moins une source de protéines au sens de l’allégation SOURCE DE PROTEINES définie dans l’annexe du règlement (CE) n°1924/2006 » précise le règlement n°432/2012 sur les allégations santé.